Université du Kordofan

Histoire:

l’Etat du Nord Kordofan est l'un de dix-huit Etats soudanais qui est situé au milieu de la République du Soudan. Sa capitale el Obied est l'une des grandes villes économiques, car elle représente un carrefour qui est lié l'ouest, le sud, l’Est et le nord du Soudan.

  1. Ces caractéristiques géographiques et économiques ont incité M. al-Fatih Ahmed al-Nur (le propriétaire et le rédacteur en chef du Kordofan, le premier journal régional au Soudan de 1945) a proposé l’idée de l’université du Soudan au Conseil régional à l’époque.
  2. Cette idée a été déjà proposée par le général Mohammed Talaat Farid, le ministre de l'Éducation en 1962. Cette université peut être établie au bâtiment de l’école secondaire de Khorttagat qui est fondée depuis l’année 1949, comme école nationale et qui est située à 11 kilomètres à l'est d’el Obied) et l’école sera reconstruite à la ville d’el Obied sous le nom de Korttagat. Le conseil régional a approuvé la proposition et l'a soumise au ministre qui l’a acceptée à son tour mais, la proposition reste sans être accompagnée d’un acte.
  3. En 1973, la conférence annuelle d’Arquitte a été lieu à l’école de Korttagat. Cette conférence a organisé par l'université de Khartoum comme chaque année pour discuter les questions générales du Soudan. Dans cette conférence, le professeur Mustafa Hassan Ishag, le vice-chancelier de l'université de Khartoum à l’époque a expliqué que le bâtiment de l'École secondaire de Korttagat approprié pour la mise en place des facultés universitaires. Cette idée a été promue à une pleine page du journal d’El Sahafa.
  4. En 1981, l'ancien président soudanais, le maréchal Jaafar Mohamed Nimeiri a annoncé la création de l'université du Soudan à el Obied. Ibrahim Dessouky le premier vice-chancelier de l'université a commencé son travail pour établir l’université depuis l'Office du Kordofan à Khartoum. Faute du budget l’idée de l’université a disparu dans la période de 1981 à Février de 1990.
  5. Le 4 Février 1990, al Zubair Mohammed Saleh, le vice-président de la République et le superviseur de l'enseignement supérieur a visité l’unité de recherche agricole à el Obied dans le cadre de la préparation de la Conférence de la paix et le développement de Kordofan qui aura lieu en Mars de 1990, son regard a été attiré par le bâtiment de l’unité de recherche agricole. Il a proposé que ce bâtiment soit possible d’être un noyau à l'université du Kordofan.
  6. A la demande du major général al-Zubair Mohammed Saleh, Les chercheurs de l’unité (dirigée par Dr Osman Adam Osman le directeur de l’unité à l’époque) ont rédigé un rapport adéquat sur les cadres et les matérielles existant à l’unité agricole. Le général al-Zubair a reçu le rapport avant son départ d’el Obied.
  7. Le rapport a confirmé le suivant : la présence d'un cadre qualifié de doctorat et de master dans les diverses disciplines agricoles et animales, un certain nombre de techniciens diplômés, il y a aussi une salle pour 200 étudiants, une ferme agricole de superficie de 650 fadans, des ateliers, une bibliothèque, un certain nombre des bureaux et des maisons équipées, des véhicules et un laboratoire informatique.
  8. Ces potentiels matériaux et les cadres qualifiés ont représenté une forte poussée pour approfondir la politique de l’Etat qui a fait une priorité à l'enseignement universitaire comme base solide pour le développement du Soudan, ainsi, le chef de la Révolution du Salut National Omer Hassan Ahmed al-Bashir a pris sa décision historique par la naissance de l'Université de Kordofan dans le cadre de la révolution de l'enseignement supérieur. Cette déclaration a été prise le 24 Mars 1990, à la séance de clôture de la Conférence de la paix et le développement de Kordofan.